Créer mon blog M'identifier

Choix d'une contraception sans hormone

Le 15 septembre 2014, 22:54 dans Société 0

Je crois beucoup d'entre nous se pose la question.

J'aimerai arrêter la pillule parce que j'ai bien conscience que cela n'a rien de naturel mais je ne savais pas comment faire !

Nouvelles investigations !

Je ne veux pas d'autres enfants donc pas de risque !

Mes méthodes dites naturelles avec la prise de tempréature après avoir lu beaucoup d'articles sur le Web ne m'ont pas convaincu.

Le stérilet pareil !

Et l'idée m'est venue d'en parler avec ma mère qui n'a pas supporté les pillules (souci de plébites) ni les différents stérilets essayer quand elle avait une trentaine d'années. Je n'avais jamais parler de cela avec elle avant de femme à femme.

Elle me rappele qu'elle a eu dès l'arrêt de sa pillule de l'époque le mois qui suit moi et ma soeur toutes les 2 par césarienne. Une troisième grossesse était trop risquée. Donc elle avait de grandes inquiètudes quand à sa contraception.

Son médecin de l'époque lui a conseillé les spermicides. Il a bien dit que les statistiques n'était pas au rendez-vous mais qu'avec un respect scrupuleux des consignes, elle ne tomberait jamais enceinte.

Ma mère a donc utilisé pendant 25 ans les spermicides jusqu'à son ménopause sans souci. Elle et mon père d'ailleurs ont toujours

 

été surpris de la mauvaise presse sur les spermicides au vue de leur expérience personnelle.

Elle se souvient très bien du nom Pharmatex en ovules, qu'elle utilisait. Elle m'accompagne à la pharmacie et j'achète une boîte de mini ovules pour tester.

Elle decouvre que la boîte a les mêmes couleurs mais remarque cette évolution de l'ovule de spermicide vers le mini ovule.

Il se trouve que la différence est la quantité de produit ( beaucoup plus agréable lors du rapport) et qu'il suffit de mettre le mini ovule que 5 minutes avant le rapport.

Faites comme moi, je l'ai testé seule pour avoir les réactions, puis avec mon conjoint lorsque j'étais encore suis pillule pour me préparer psychologiquement. Et maintenant, la pillule c'est fini !

Voici les informations:

PHARMATEX : pathologies pour lesquelles il peut-être prescrit

 Contraception locale  
Classe thérapeutique Contraception et interruption de grossesse
Principes actifs Chlorure de benzalkonium
Excipients Hydroxypropylcellulose (E463),  Glycérides hémisynthétiques
Statut Ce médicament est NON SOUMIS A PRESCRIPTION MEDICALE
Tx de remboursement SS 0 %
Laboratoire Innotech Internat

Présentation Précautions Grossesse et allaitement Effets indésirables

PHARMATEX : sa posologie

En position allongée, placer l'ovule au fond du vagin 5 minutes avant les rapports. Attendre la fusion complète afin que le principe actif soit totalement libéré.

En cas de rapports itératifs, mettre en place un autre ovule.

La protection est assurée pendant 4 heures.

Immédiatement après les rapports, seule une toilette externe, à l'eau pure est possible.

 

PHARMATEX : comment ça marche

Classe pharmacothérapeutique : CONTRACEPTIF LOCAL

(G: système génito-urinaire)

Le chlorure de benzalkonium est à la fois un spermicide et un antiseptique.

Le principe actif provoque la rupture de la membrane du spermatozoïde. Sur le plan physiologique, la destruction du spermatozoïde s'effectue en deux temps: d'abord destruction du flagelle, puis éclatement de la tête.

L'efficacité clinique s'évalue par un taux d'efficacité de Pearl corrigé inférieur à 1, si le produit est correctement utilisé. Les échecs étant dûs pour la plupart à une utilisation incorrecte ou à une absence d'utilisation.

L'efficacité de la méthode varie, elle, suivant la rigueur de l'observation des indications et la précision du dialogue précédant la prescription.

Il n'y a pas de modification de la flore saprophyte: le bacille de Döderlein est respecté.

Le chlorure de benzalkonium possède aussi une activité antiseptique.

Source: http://www.doctissimo.fr/medicament-PHARMATEX.htm

Non au nucléaire ! Oui à l’électricité verte ! Je quitte EDF pour ma planète !

Le 15 septembre 2014, 22:34 dans Société 0

Le nucléaire cela m'embête depuis quelques temps !

Mais concrètement je n'avais rien fait.

Alors, exploration des solutions  pour quitter EDF pour manifester mon désaccord avec la politique énergétique.

J'ai trouvé 2 solutions:

- La première avec une facture réduite en électricité et en gaz recommander par UFC Que choisir: http://www.challenges.fr/entreprise/20140206.CHA0161/ufc-que-choisir-comment-alleger-sa-facture-de-gaz-de-pres-de-200-euros-par-an.html

- La deuxième avec un surcoût sur sa facture pour une énergie en directe et française : Enercoop, http://www.enercoop.fr/

Je suis cliente de Lampiris depuis janvier 2014 et ma facture est baissée.

Une chose de faite pour la planète !